• Magnytude

    Trio imprivoisé
    Voix, Violoncelle, Contrebasse

  • Pour leur frêle trio (le féminin l’emporte), ces trois musiciens ont choisi de se mettre

    sous la protection de Colette Magny, poétesse chanteuse musicienne hors pair et
    pas très frêle... mais le féminin l’emporte quand même !


    Guidés par l’œuvre de cette grande et forte dame, les musiciens du trio “Imprivoisé”
    interprètent des arrangements ciselés, sur mesure, se jouent de textes sensibles
    et énigmatiques, improvisatoires et incantatoires, non sans quelques détours par
    l’univers fantasque et foisonnant du compositeur et poète contemporain

    Jacques Rebotier (Litaniques)

     

     

     

     

    Colette Magny

  • Magnytude est un hommage à la fougue et à la douceur : au travers de textes de
    Louise Labé , Arthur Rimbaud, Victor Hugo ou Colette Magny elle-même.

    Au delà du célèbre “melocoton” qui fit son grand succès populaire, on découvre sous un jour nouveau cette compositrice influencée par les jazz les plus variés, les
    musiques improvisées et les sonorités contemporaines de son temps. Chansons
    savantes mais toujours touchantes, berceuses bretonnes qu’on dirait sorties des folk songs de Luciano Berio, chansons suaves sans fioritures, chansons engagées sans concessions...

  • Le Trio Imprivoisé

    Constitué par trois musiciens issus de diverses formations classiques, ce

    trio est né d’un désir de simplicité : envie d’arrangements simples, de
    chansons poétiques et fines, mais aussi d’improvisations, libres ou conduites par l’écriture.


    La musique de Colette Magny est venue fort naturellement se proposer à
    eux, car elle est tout cela : simple, modulable, improvisable, et souple.
    Elle puise ses racines loin dans le temps, dans des poèmes et des
    sonorités profondes .Et c’est cependant sur des mélodies et des couleurs
    d’une rare modernité qu’elle les conjugue.

    Voix
    Chanteuse inclassable, elle a d’abord étudié le chant lyrique, la musique ancienne et contemporaine, à Saint Etienne puis au sein du CNSM de Lyon.

    Elle n’a de cesse, depuis 20 ans de faire dialoguer ces pratiques et de les confronter à d’autres arts, à de nouveaux lieux, à de nouveaux publics.

    Très tôt attirée par le spectacle vivant, elle se joint au quintette à vent Le concert impromptu avec lequel elle réalise trois projets, notamment un album en 2001, La maison dans l’allée (musique de J.MBossini).Elle vient d’enregistrer un disque , remarqué et salué par la critique, intitulé «Cité folk», avec l’ensemble Op.cit ( label La forge) , dans lequel on peut l’entendre à la fois dans les Folks Songs de Luciano Berio et dans de nouvelles «Folk songs» conçues et arrangées par le trio jazz Op.cit , suite à des résidences effectuées dans des quartiers populaires lyonnais , lieux de collectage et d’ateliers avec des résidents musiciens amateurs.

    En tant que comédienne et chanteuse elle participe à des créations théâtrales avec divers metteurs en scène: Laurent Dupont avec qui elle crée Plis/sons en 2005 et En corps en 2011, Mouss Zouheyri dans Monologues sans titres et François Villon, “rue de Montcorbier” (musiques de jean Luc Girard)

    Depuis 2009 aux côtés de Claire Monot , Barbara Trojani et Anaïs Pin, elle se produit dans le quatuor vocal “Divagantes” , dans les spectacles «fenêtre sur nuit» et le «cabinet de curiosités vocales» , soutenus par le réseau Affluences en Bourgogne et le Conseil départemental.
    Elle crée avec la complicité de la violoniste Hélène Fouchères et du

    violoncelliste Jean Gaudy Le Luxtucru Orchestra, sextuor polymorphe et déjanté ( Avis de Recherche ,

    et le Train du Ciel) qui fait parler de lui depuis 3 ans déjà .

    Elle travaille actuellement à des projets divers tels que Entre deux feux (concert croisant les répertoires populaires et plus académiques des années de la grande guerre) accompagnée de la pianiste Marcia Hadjimarkos, et se produit cette année encore sur les scènes de musiques improvisées, de jazz et de chansons.


    Elle a récemment interprété “Le marteau sans maître” de Pierre Boulez (sur un texte de René Char) avec l’Ensemble Orchestral Contemporain à l’opéra de Saint Etienne et s’apprête a créé son troisième spectacle jeune public, avec la danseuse Mure Natale , qui s’appellera “toi-même!”.

    Anaïs Pin

    Violoncelle
    Anaïs Pin affectionne tout particulièrement les projets accordant une large place à la création et au travail de mise en scène. C’est ainsi qu’elle participe à plusieurs créations explorant la relation entre théâtre et musique, notamment le Banquet de la Mandibule, La belle escampette, le cabinet de curiosités vocales, Trois secrets d’amour.

    Ces spectacles sont présentés dans de nombreuses structures nationales et festivals divers (cité de la musique, opéra de Bordeaux, scènes nationales, Yonne en Scène...)
    Sa curiosité l’amène à développer des pratiques variées et complémentaires : l’improvisation et l’arrangement au sein du tri
    o Imprivoisé ; le chant avec le quatuor Divagantes (Fenêtre sur nuit, le cabinet de curiosités vocales) ; le rock avec Plasterman, trio folk, pop et rock acoustique, le Jazz, notamment avec le trompettiste Timothée Quost .


    Toujours en quête de nouveauté et d’échanges, elle est aussi convaincue par la transmission : titulaire du Diplôme d’Etat de violoncelle , elle enseigne l’instrument et les musiques d’ensemble (musique de chambre, orchestre de jeunes) dans diverses structures et écoles de musique.

    Vincent Dumangin

    Contrebasse
     Vincent Dumangin débute ses études musicales au Conservatoire d’Annecy dans la classe de Hautbois de Philippe VACHEZ, puis dans celle de César Ognibene au Conservatoire de Lyon. Participant à la fondation de l’ensemble Aïsthésis pour la création et la diffusion des œuvres de jeunes compositeurs, il se produit également dans d’autres orchestres (Orchestre Lyon Région, Orchestre Pro Musica de Genève, Orchestre de Chambre de Chambéry...) dans des répertoires symphoniques ou lyriques. Il étudie la direction d’Orchestre auprès de Philippe Cambreling et de Nicolas Brochot et obtient en 2010 son DEM de direction d’orchestre à Chalon sur Saône.
    Parallèlement à cette activité de chef d’orchestre et de choeur , il participe en tant qu’instrumentiste aux aventures improvisées des Arrosés, collectif d’improvisation et de Jazz de l’Arrosoir Jazzclub de Chalon sur Saône, puis s’engouffre quelques années plus tard dans une passion sans borne pour la contrebasse, instrument volumineux s’il en est, qui ne le quittera plus et lui fait peu à peu délaisser le si léger hautbois. Depuis, c’est avec un bonheur sans égal qu’il explore toutes les possibilités de cet instrument si grand, si lourd , si vaste...enfin un instrument à sa mesure ! 

     

    Aujourd’hui directeur Musical de l’Orchestre de Chambre Chalonnais, de l’Orchestre Symphonique de la Communauté du Creusot-Montceau les Mines, chef de choeur et professeur de formation musicale, il poursuit son exploration des nombreuses sonorités de cette vieille grand- mère sympathique , sous la férule de son professeur Pierre Sylvan. Sur scène il accompagne la

    comédienne Séverine Douard dans un duo intime autour du journal de la poètesse Mireille Havet et met ses talents d’arrangeur, d’harmoniste et d’instrumentiste un peu fou au service du trio Imprivoisé. Il a récemment réalisé un guidage audio, sonore et musical, pour accompagner les visiteurs du pittoresque musée Chintreuil de Pont de Vaux.

     
  •  
    Nos services vous permettent d'accueillir ces artistes facilement et à moindre coût ! 
     
     
    ou